SOUVENIRS EFFACES – Arno STROBEL

Souvenirs Effaces

 

Le résumé:
L’enlèvement de son fils… Sa fuite nocturne a travers le parc… Le coup sur la tête… A son réveil d’un coma de deux mois, Sibylle a l’impression de se souvenir de tout. Elle a 34 ans, vit avec son mari dans une ville voisine.
Étrangement, le médecin a son chevet lui assure qu’elle n’a jamais eu d’enfant. Sibylle décide alors de fuir l’hôpital en pleine nuit pour rentrer chez elle.
Une automobiliste stoppe et la raccompagne jusqu’a son domicile. Mais, lorsque son mari ouvre la porte, il ne la reconnaît pas, malgré les détails intimes qu’elle lui livre.
A qui Sibylle peut-elle faire encore confiance ? Et qui est-elle vraiment ?
Avec Souvenirs effacés, le thriller qui l’a propulsé au premier rang des maîtres allemands du suspense, Arno Strobel signe un roman qui vous fera douter de tout, jusqu’au bout.

Auteur: Arno STROBEL
Editeur: L’Archipel
Pages:330
Disponible: ici
Parution: 6 Juin 2018

 

Mon avis:
Une nouvelle fois, j’ai toute suite été attirée en premier par la magnifique couverture de ce livre et toute suite après conquise par sa quatrième de couverture. J’attendais beaucoup de ce roman et de cet auteur en particulier, et je ne suis vraiment pas déçue.
Vous voulez du suspense? Vous allez être servi, ce thriller est fait pour vous!
Le suspense est vraiment présent de la première à la dernière page et il en devient même insoutenable tellement on ne devine pas du tout ce qui se trame réellement derrière cette intrigue.

Sybille, 34 ans se réveille à l’hôpital après un coma de 2 mois. Elle se souvient d’avoir mangé au restaurant avec sa meilleure amie Elke puis d’avoir emprunté le parc pour rentrer chez elle lorsque l’enlèvement de son fils se produisit. Sybille se souvient également d’être mariée à Johannes, le père de son fils. Elle a l’impression de se souvenir de tout même si ces souvenirs sont parfois un peu embrumés par le coups qu’elle a reçu sur la tête.
La seule préoccupation de Sybille à son réveil est bien entendu de retrouver son fils et de savoir ce qui lui est arrivé. Pourquoi a-t-il été enlevé?
Sauf que lorsqu’elle rencontre enfin le médecin et qu’elle cherche à savoir où est son fils, le médecin lui indique qu’elle n’a jamais eu de fils.
Sybille ne croît bien évidemment pas ce mensonge qu’elle pense monté de toute pièce par ce médecin et elle décide donc de fuir l’hôpital pour rentrer chez elle et retrouver son fils.
Mais tout ne va pas se passer comme elle le pensait.
Heureusement que Sybille va avoir la chance de croiser la route de Rosie, une femme complètement extravertie d’une soixantaine d’années qui la raccompagne gentiment chez elle et lui conseille vivement de la recontacter si elle se retrouvait une nouvelle fois dans ce type de situation.
Lorsqu’elle sonna chez elle, quelle ne fût pas la stupéfaction de Sybille. Son mari ne la reconnait pas, il dit ne pas la connaître malgré qu’elle lui livre les détails les plus infimes de leur vie. C’est le début de la descente aux enfers pour elle.
Son mari, Johannes, va même jusqu’à appeler la police pour qu’il l’arrête. Deux policiers vont finir par l’emmener. Il y a WITTSCHOREK, le flic gentil qui semble prêt à croire l’histoire abracabrandesque de Sybille et GROHE le flic méchant qui ne lui laisse absolument aucune chance et qui ne croit pas un mot de son histoire.

Sybille est loin de s’imaginer ce qui l’attend durant sa quête pour retrouver son fils. Comment savoir à qui faire confiance et sur qui compter lorsque les personnes qui nous sont le plus chères nous tournent le dos? Comment savoir à qui faire confiance quand les personnes que nous rencontrons se discréditent les unes les autres?

Vous allez suivre les aventures périeuses d’une femme extrêmement forte. Influençable certes mais qui malgré tout réussira à aller jusqu’au bout de sa quête quelque soit les obstacles qui se mettent en travers de son chemin et quelque soit les doutes qui la tourmentent aussi.

J’ai beaucoup aimé les retournements de situation inattendus de ce livre. Je n’envie vraiment pas le rôle de Sybille qui est tiraillée entre son sentiment certain d’avoir un enfant de 9 ans et le reste du monde qui lui assure qu’elle n’a jamais eu d’enfant.
Comment pourrait-elle se souvenir de 9 ans de la vie d’un enfant si elle n’en a jamais eu? Son cerveau lui joue toute de même quelques tours, ses souvenirs sont entourés de brouillard. Et malgré toute sa bonne volonté pour éclaircir ses souvenirs, elle n’y parvient pas. Bien au contraire, elle commence à se remettre en question.

J’ai adoré suivre les aventures de Sybille à travers ses yeux à elle mais aussi à travers ceux de Hans. Le personnage de Hans m’était très antipathique mais j’ai quand même apprécié le rôle qu’il tenait.

Je suis admirative de la plume d’Arno Strobel, il a vraiment une plume exceptionnelle.
Il touche à un sujet complètement inattendu et que je n’avais encore jamais découvert dans un livre qui est le cerveau. Le cerveau et les manipulations qui peuvent en être faites mais aussi nos souvenirs… Un très bon sujet qui donne à réfléchir.

Ce livre se lit très facilement. Nous sommes toujours tenu en constante haleine par l’intrigue et les revirements de situation. Un suspense insoutenable que j’ai vraiment apprécié. Plus j’avançais dans l’histoire et moins je voyais où allait en venir Strobel mais c’est ça qui est tellement intriguant et excitant à la fois!!!

Vous l’avez devinez, c’est un grand coups de cœur pour moi que je vous recommande sans plus attendre!

Ps: Et vous, si vous vous réveillez un jour à l’hôpital, inquiète pour votre enfant mais que l’on vous annonce que vous n’en avez jamais eu, comment réagirez-vous?

 

L’auteur:
Né en 1962, Arno Strobel, ancien consultant en gestion informatique, se tourne vers l’écriture en 2007, avant de créer sa propre entreprise pour publier en 2010 son premier thriller. Depuis, ayant rejoint une grande maison d’édition, il figure régulièrement parmi les best-sellers du Spiegel. Il est l’auteure de 12 thrillers traduits en 10 langues. Les éditions de l’Archipel ont publié Enterrées vivantes (2017).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :