On m’a volé ma vie – Jaycee DUGARD

On ma vole ma vie Jaycee Dugard

 

Le résumé:
« Jusqu’en 1991, j’étais une enfant comme les autres. Je faisais des choses normales. J’avais des amis et une mère aimante mais, un jour, on m’a volé ma vie…
Je suis restée prisonnière pendant dix-huit ans. J’ai été un objet dont quelqu’un a usé et abusé. Pendant dix-huit ans, on m’a interdit de prononcer mon nom.
Je suis devenue mère, et on m’a forcée à devenir la sœur de mes enfants. Pendant dix-huit ans, j’ai supporté l’insoutenable.
Le 26 août 2009, j’ai retrouvé mon nom. Je m’appelle Jaycee Dugard. J’ai survécu. Ceci est mon histoire, écrite avec mes mots, à ma manière, de la façon dont je me la rappelle. »

Auteur: Jaycee DUGARD
Editeur: Archipoche
Pages: 288
Disponible: ici
Parution: 4 Avril 2018

Mon avis:
Une histoire poignante!
Ce livre m’a toute suite intrigué et attiré car je voulais voir jusqu’où l’atrocité humaine pouvait aller. Et j’étais surtout très intrigué de savoir comment on peut ressortir d’une telle épreuve.
Et bien là, c’est vraiment au delà de tout ce que j’aurais pu imaginer.
Je suis pourtant quelqu’un qui a vraiment conscience du monde parfois ignoble et cruel dans lequel nous pouvons vivre. Peu de choses me surprennent car je sais à quel point l’homme peut être méchant et dévastateur.
Et même si je peux être touchée par des actes de barbarie, je ne suis pas du genre à verser ma larme ni même à en être bouleversée dans ma vie personnelle.
Mais l’histoire de Jaycee DUGARD c’est différent. Elle m’a touché, ému, bouleversé, chamboulé, dévasté, empêché de vivre mon quotidien normalement durant quelques jours…
Cette histoire est difficile à lire mais elle se doit d’être lue et connue de tous. Tous le monde doit savoir comment l’homme peut être ignoble et insensé, et à quel point cela peut passer inaperçu aux yeux du monde.
Je sais qu’à la vue du titre déjà, la sélection naturelle des lecteurs se fait automatiquement. Mais gardez quand même bien en tête qu’il s’agit d’une histoire vraie, que Jaycee a réellement vécue toutes ces atrocités. Alors je pense que pour elle, pour son courage, pour ses filles, pour sa famille et surtout pour dénoncer cet homme capable d’autant de malsainité, il faut qu’un maximum d’entre nous découvre son histoire.
Ce n’est pas seulement pour elle et pour son histoire que Jaycee à couché ses mots sur le papier mais bel et bien pour nous interpeller sur l’atrocité de notre société, sur les difficiles conditions de vie que peuvent avoir certaines personnes toutes proche de nous et auxquelles personnes ne prête la moindre attention.
A aucun moment je n’aurais imaginer qu’un jour un livre me bouleverse de cette manière. Ce qu’a vécu Jaycee est vraiment horrible et inimaginable. Aucun mot n’est assez fort pour décrire ce dont elle a été victime. J’ai tellement été touchée et écœurée par ce qu’elle vivait que j’ai eu du mal à poursuivre ma lecture. C’est la première fois que ça m’arrive.
Mais tout au fil des pages je me disais: « mais qui tu es pour ne pas être capable d’affronter les atrocités de ce livre alors que Jaycee, elle, les a vécu et en a réellement été victime une très grande partie de sa vie ».

La première partie du livre m’a été très difficile à lire tant par sa cruauté que par son obscénité. C’est là que Jaycee nous décrit sa descente aux enfers, son enlèvement, sa détention…
J’ai beaucoup aimé la construction de cette première partie du livre car dans chaque chapitre Jaycee nous raconte un moment fort dont elle a été victime tel qu’elle l’a vécu et ressenti le moment présent, et en parallèle, à la fin du chapitre, elle nous raconte comment elle ressent cet évènement aujourd’hui avec le recul.
Pour moi, aucun mot n’est assez fort pour décrire Jaycee et plus spécifiquement pour l’enfant qu’elle a été. Pour moi, elle est une « super héro » avec d’énormes supers pouvoirs. Elle a été tellement forte, elle a enduré tellement d’atrocités, elle a été coupé du monde pendant 18 ans, elle a mis au monde ses filles et a été capable de les élever ainsi que de les instruire…je lui tire un énorme chapeau.
Cette femme et surtout la jeune fille qu’elle a été sont surhumaines. Mise à part quelques larmes versées, elle ne s’est jamais plaint, elle a toujours été très calme, elle a endurer tous les supplices infligés sans haïr notre société et en gardant foie en la vie et en les gens.

Dans la seconde partie du roman, nous pouvons découvrir le journal que Jaycee a écrit durant sa détention et où elle décrit principalement ses sentiments contradictoires envers ces kidnappeurs Philipp et Nancy Garrido mais nous y découvrons aussi la démence de Philipp qui entend des voix et qui est en contact avec Dieu et les anges. Cet homme est vraiment complètement détraqué.

En fin, la dernière partie est consacrée à sa libération, ses retrouvailles avec sa famille puis ses vieux amis ainsi que sa guérison thérapeutique originale et sa nouvelle vie. J’ai vraiment beaucoup apprécié cette dernière partie qui nous montre encore quelle femme forte et extraordinaire est Jaycee. Ses 2 filles ont vraiment une immense chance de l’avoir comme maman.

Pour finir, je suis contente d’avoir lu son histoire jusqu’au bout. Je porte maintenant un œil encore différent sur notre monde. Et effectivement, ça m’interpelle beaucoup de me dire qu’une telle situation peut être en train de se passer tout près de moi et qu’on ne s’en rend pas compte.
Il s’agit là d’une histoire invraisemblable mais vrai!

Je vous recommande la découverte de ce livre.

L’auteur:
Jaycee DUGARD, née en Californie en 1980 a été séquestrée de 11 ans à 29 ans. A sa libération, elle n’accordera qu’une seule interview au magazine People, pour respecter l’anonymat de ses deux filles, oublier son enfer et reprendre le fil d’une vie normale…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :